Lorsque le sommeil est une source d’angoisse

Lorsque le sommeil est une source d’angoisse

Le trouble du sommeil ponctuel ou chronique est devenu une pathologie sociétale qui touche près de la moitié de la population Française. En effet, près de 50% des Français se plaignent d’avoir un sommeil de mauvaise qualité : heures de sommeil réduites ou entrecoupées, somnolence diurne, apnée du sommeil, insomnie…

Pourtant, le sommeil est important, voire vital pour nous, tout comme manger, s’hydrater ou respirer. Qui plus est, ce dysfonctionnement du cycle de sommeil peut entraîner des impacts négatifs sur la santé en altérant la vie sociale. Mais, quelles en sont les causes ? Comment se manifestent ces troubles du sommeil ? Quelles en sont les conséquences ? Comment les vaincre ?

Pourquoi avons-nous tant de difficultés à dormir ?

Les causes du trouble du sommeil diffèrent d’une personne à une autre. En général, on distingue deux catégories de troubles du sommeil :

 

  • les dyssomnies,

Ce sont des troubles d’origine psychologique qui perturbent la qualité et la quantité du sommeil. Ils peuvent être dus à l’hygiène de vie : décalage horaire, surmenage, indigestion, sport intensif, travail tardif, prise de substance excitante, choc émotionnel, charge mentale (épuisement mental à vouloir tout gérer et à penser à tout).

Ils peuvent aussi survenir à cause d’une maladie ou à cause d’une influence héréditaire et génétique : dépression, stress, prise de médicament, narcolepsie, jambes sans repos. La raison peut être également d’ordre environnemental : bruits, luminosité, télévision et nouvelles technologies, chaleur, froid, mauvaise literie…

  • les parassomnies,

Ces troubles anormaux perturbent le sommeil à cause d’un évènement agité suivi d’une crise d’angoisse, d’un cri ou de sueur. Ils surviennent après un cauchemar, un somnambulisme, une terreur nocturne ou des apnées du sommeil. Mais, son origine peut aussi être psychologique ou psychiatrique : dépression, anxiété, stress.

Toutefois, d’autres manifestations du trouble de sommeil existent comme l’hypersomnie se traduisant par un excès de sommeil, la narcolepsie ou la somnolence diurne se manifestant par l’endormissement durant la journée, l’apnée du sommeil ou l’arrêt involontaire de la respiration, le ronflement ou encore le trouble du rythme circadien ou le dérèglement de l’horloge biologique.

Quelles sont les conséquences de ces troubles du sommeil ?

Le manque de sommeil peut avoir des impacts négatifs sur la santé. Les perturbations du sommeil peuvent en effet entraîner du surpoids, des problèmes respiratoires, du diabète, des troubles cardiovasculaires, de la fatigue chronique, les gastro-rénaux et intestinaux, le stress, l’anxiété, une difficulté à mémoriser, une dépression, une perturbation du système immunitaire.

La privation de sommeil a aussi des répercussions sur la vie sociale : réclusion sociale, changement d’humeur, difficultés relationnelles, irritabilité, difficulté à se concentrer, anxiété de performance, manque de réactivité, diminution des réflexes, baisse de productivité.

Quelles solutions pour vaincre les troubles du sommeil ?

En moyenne, on a besoin de 7 à 8 heures de sommeil. Pour les victimes d’insomnie, il faut apprendre ou réapprendre à bien dormir. Mais, comment ? Voici 6 solutions à suivre pour vaincre l’insomnie, réussir enfin à dormir sur ses deux oreilles et se lever du bon pied.

La médecine douce naturelle à la rescousse

Les dangers et les effets secondaires des somnifères et des anxiolytiques sur la santé ne sont plus à prouver si l’on ne cite que les problèmes de dépendance et inefficacité à long terme. Avant d’en arriver à ce stade, mieux vaut s’orienter vers les remèdes naturels pour venir à bout de l’insomnie.

L’homéopathie en fait partie. Le patient est soigné à l’aide d’une substance diluée sous forme de pilules, solution en gouttes, ampoule buvable, poudre, ou bobos à mettre sous la langue. La Coffea Cruda 9 CH, l’Arsenicum Album 9 CH, le Luesinum 15 CH trit. ou l’Ignatia Amara 4 DH sont souvent prescrits en cas d’insomnie.

La phytothérapie qui est une médecine à base de plantes médicinales et l’aromathérapie qui utilise les aromatiques et les huiles essentielles extraites de plantes sont aussi des remèdes naturels efficaces pour vaincre les troubles du sommeil.

En infusion, en décoction ou en macération, les plantes comme la passiflore, la lavande, la valériane ou la mélisse sont souvent utilisées pour mieux dormir. Quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, de marjolaine, de néroli à mettre sur l’oreiller sont aussi une aide précieuse pour retrouver le sommeil.

Quelques exercices de sophrologie à réaliser à la maison comme l’exercice de respiration, de visualisation de la lourdeur ou encore l’imagerie mentale peuvent favoriser l’endormissement.

Au même titre que l’acupuncture, le Feng Shui aide également à surmonter l’insomnie et autre trouble de sommeil. Il faut ainsi aménager sa chambre à coucher afin de favoriser la circulation du Chi.

Quelques conseils à suivre pour mieux dormir

 

  • Éviter les écrans la nuit (télévision, tablette, smatphone)
  • Respecter les heures de sommeil de manière régulière
  • Ne pas faire de sieste trop longue
  • Aller dormir dès que l’on sent l’envie de coucher
  • Pratiquer des activités physiques
  • Dormir dans une chambre avec lumière éteinte
  • Se relaxer et se détendre avant de dormir
  • Manger léger et équilibré le soir

A propos de l'auteur

Mayumi

Naturopathe 2.0 et passionnée par les bienfaits qu'offre la nature, je vous distille mes conseils et mes découvertes au fil des pages. Partageons, débattons, bref échangeons autour de tout ce qui fait du bien au corps et à l'esprit :)

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *