Chute de cheveux : comment y remédier

Chute de cheveux : comment y remédier

 

Sur la brosse, dans le lit, sur le sol, sur les vêtements, sur le canapé, vous laissez des cheveux partout sur votre passage. Vous vous dites, c’est peut-être normal puisqu’une personne perd environ une cinquante de cheveux par jour. Mais, à quel moment faut-il s’inquiéter ? Lorsque les cheveux tombent plus que la normale, cela devient une pathologie : « l’alopécie » qui se traduit par une chute de cheveux anormalement importante. Qu’est-ce qui provoque cette chute de cheveux ? Comment freiner cette chute abondante de cheveux et surtout comment stimuler leur repousse ?

Quelles sont les causes de la chute de cheveux ?

Les cheveux se renouvellent en permanence. Leur cycle de vie dure entre 2 à 5 ans. Lorsqu’ils meurent, ils sont remplacés par de nouvelles pousse. Mais, lorsque la chute de cheveux s’accentue, il faut s’inquiéter, car quelque chose ne fonctionne pas correctement dans ce processus. Mais, quelle peut en être l’origine ?

Les hormones (alopécie androgénétique)

Quand le corps change, les hormones subissent également des changements. À chaque fois que le corps est mis à rude épreuve, par exemple après l’accouchement, pendant l’allaitement, pendant la prise de pilules contraceptives, en cas de dysfonctionnement thyroïdien ou encore lors de la ménopause, nos cheveux subissent de plein fouet ce bouleversement.

Le stress (alopécie aiguë)

Parfois, la chute de cheveux est due à une fatigue, un choc émotionnel ou au stress (physique ou émotionnel) : perte d’un emploi, divorce, décès, fausse couche, intervention chirurgicale lourde…

Un évènement stressant peut provoquer une croissance significative de l’androgène en perturbant le cycle de vie des cheveux et en entrainant une hypersensibilité du follicule pileux à produire des cheveux de plus en plus fins. Heureusement, les cheveux repoussent avec le temps, une fois le stade de stress passé. Cela dit, une alopécie diffuse ou durable peut survenir en cas de dépression ou de stress permanent.

Les carences alimentaires (alopécie progressive)

L’alimentation et l’état de nos cheveux sont étroitement liés. Une intolérance, une allergie ainsi qu’une carence nutritionnelle en zinc, en calcium, en Oméga 3, en protéines, en magnésium, en vitamine B et en fer peuvent enclencher une chute des cheveux.

Une alimentation saine, variée et équilibrée constitue donc un moyen efficace pour leur offrir santé, souplesse, résistance et en même temps, permet de prévenir leur chute. Aussi, les personnes atteintes d’anorexie, qui pratique des régimes draconiens, qui sont atteintes de diabètes ou qui ont un excès de cholestérol sont vulnérables et peuvent être sujet à l’alopécie.

Autres facteurs qui peuvent entrainer la chute de cheveux.

  • La prise de certains médicaments (chimiothérapie par exemple) ou encore la prise accidentelle de médicaments inappropriés (alopécie toxique)
  • Un mauvais traitement capillaire : la décoloration, la permanente, le défrisage, un brossage vif
  • L’utilisation de produits coiffants agressifs pour les cheveux
  • Une traction forte et prolongée des racines par certaines coiffures comme le brushing, le chignon, la queue de cheval trop serrée, le tissage ou les extensions (alopécie de traction)
  • Le changement de saison : l’ensoleillement pendant l’été et l’automne, les vacances estivales (la mer, le sable, le vent, le chlore de la piscine), le froid (le port de bonnet prolongé)

Quelles solutions naturelles pour freiner cette chute abondante de cheveux ?

Pour ralentir ou arrêter la chute des cheveux et favoriser sa repousse, voici des solutions naturelles qui pourraient vous être utiles.

Les huiles végétales et les huiles essentielles

Pour retrouver une chevelure soyeuse, saine et épaisse, on mise sur les huiles végétales et les huiles essentielles. Elles vont hydrater le cuir chevelu et nourrir en profondeur la fibre capillaire. Pour cela, appliquez quelques gouttes d’huile de ricin (ou de l’huile de nigelle) sur le cuir chevelu. Massez doucement puis laissez agir pendant une dizaine de minutes avant de rincer.

N’hésitez pas à réaliser un bain d’huile si la chute est importante. Vous pouvez également incorporer de l’huile essentielle de lavande, de romarin, de Bay Saint Thomas ou d’ylang-ylang à votre shampoing habituel afin de prévenir et stopper l’alopécie et stimuler ainsi la repousse des cheveux.

Un remède naturel dans nos assiettes

Pour une chevelure en bonne santé, ne négligez pas votre alimentation. Pensez à vous nourrir sainement en privilégiant les aliments riches en nutriments essentiels pour les cheveux notamment la viande, le poisson, les noix, les légumes verts, les céréales complets ou les fruits de mer.

Traitement à base de levure de bière

Pour lutter contre la perte de cheveux, faites un traitement à base de levure de bière. Sous forme de complément alimentaire, de poudre, de paillettes, de gélules ou de comprimés ; ces champignons bios et naturels issus de la fermentation de la bière sont très efficaces non seulement pour faire lever le pain, mais aussi pour faire pousser les cheveux et freiner les calvities. En effet, la levure de bière est riche en minéraux, en vitamines et en acides aminés, des composants essentiels pour avoir des cheveux sublimes.

Masque à base d’huile de ricin pour stimuler la pousse des cheveux

Fabriquer un masque fait maison à base d’huile de ricin est l’arme ultime contre la chute de cheveux. Non seulement cette huile ralentit la chute des cheveux, mais favorise leur croissance.

Vous pouvez l’appliquer directement sur la masse capillaire et le cuir chevelu comme bain d’huile. Mais, vous pouvez aussi réaliser un masque à base d’huile de ricin et d’ail. L’ail, tout comme l’huile de ricin stimule la repousse de cheveux et ralenti sa chute.

Pour le réaliser, il suffit d’écraser 3 à 4 gousses d’ail, puis les faire macérer dans de l’huile de ricin pendant une dizaine de jours. Mettez le mélange dans un endroit sombre et frais ou dans le frigo.

Filtrez ensuite la macération en ne conservant que l’huile. Appliquez l’huile obtenue sur le cuir chevelu en effectuant un massage circulaire pendant une dizaine de minutes avant d’envelopper les cheveux dans une serviette chaude ou un film plastique toute une nuit.

Le lendemain, il ne vous reste plus qu’à rincer avant d’appliquer votre shampoing habituel. Certes, l’odeur n’est pas agréable, mais le résultat en vaut la chandelle.

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Mayumi

Naturopathe 2.0 et passionnée par les bienfaits qu'offre la nature, je vous distille mes conseils et mes découvertes au fil des pages. Partageons, débattons, bref échangeons autour de tout ce qui fait du bien au corps et à l'esprit :)

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *